La sécurité sociale – Universalité et modernité

Approche de droit comparé


Sous la direction de Isabelle Daugareilh et Maryse Badel

#droit international

Quatrième de couverture

Rares sont les idées qui, nées à la fin du XIXème siècle, sont aujourd’hui encore au cœur d’un projet politique dont les fondements et les finalités sont d’une extraordinaire actualité : l’éradication de la pauvreté et du besoin face aux risques de la vie par la solidarité collective, substrat de l’émancipation et de la liberté individuelle.

A la veille de son centième anniversaire, l’OIT réitère son engagement en faveur d’une protection sociale universelle socle, de la naissance à la vieillesse. Le défi peut sembler immense quand plus de la moitié de la population mondiale reste à ses marges. Pourtant, dans les Etats émergents économiquement ou en transition politique, la sécurité sociale s’impose non seulement comme un horizon, mais encore comme une amarre solide face aux turbulences politiques, aux mutations économiques et aux carences institutionnelles.

La sécurité sociale est certes malmenée. Remise en cause dans les périodes d’austérité, elle est en proie à des défis majeurs qui traduisent, plus que des signes d’épuisement, une crise de la démocratie sociale dans un contexte de globalisation, d’informalisation de l’économie, d’émergence de nouveaux risques et de nouvelles formes de travail, de transformation des modèles familiaux, d’évolution des solidarités, de précarisation de l’emploi, des revenus et des ressources, de la place des femmes dans la société, de migrations internationales….. Mais l’histoire de la sécurité sociale et des modèles qu’elle a engendrés ici et là montre une réelle capacité d’adaptation, d’hybridation et de modernisation, exprimant par là même son extraordinaire plasticité aux contextes sociaux, économiques et politiques. Ainsi la Sécu ne cesse d’être réinventée !

Parce qu’elle permet de mettre l’homme à l’abri du besoin et de combattre les inégalités, la sécurité sociale fait partie des éléments constitutifs du contrat social. En tant que valeur commune pour chaque Nation et, par-delà, pour l’humanité tout entière, la sécurité sociale pourrait contribuer au ré-enchantement du monde pour peu qu’elle soit considérée non pas comme une charge, mais comme une chance pour le progrès économique et le développement humain. Sans rien céder sur l’analyse critique, les auteurs de cet ouvrage, qui viennent d’horizons géographique, disciplinaire, politique, économique et culturel très divers, le démontrent.

À propos de l'auteur

Isabelle Daugareilh (Directrice de recherche CNRS, Comptrasec UMR CNRS5114-Université de Bordeaux
Maryse Badel, (Professeure, Comptrasec CNRS 5114, Université de Bordeaux)

Table des matières

Consultez la table des matières en cliquant ici.

Titres liés...